top of page

Blog

Pourquoi vas-tu à l'école?


Mes parents me le répètent souvent: « C'est pour ton avenir! ». Ce qu'ils ne comprennent pas, c'est que mon avenir, c'est maintenant.


Je suis d'accord qu'à 14 ans, je n'ai pas connu ce qui m'attend à l'âge adulte: les factures! Il paraît qu'il faut les payer. Mes parents ont peut-être raison sur la finalité de l'éducation, à un certain point, dans certains contextes ou en regardant la moyenne, les statistiques, les probabilités, les lois... Ouin, mes parents n'ont peut-être pas complètement tord: aller à l'école mène à des diplômes, qui eux mènent à des emplois, qui eux garantissent un salaire, qui lui permet de payer des factures et de pouvoir vivre convenablement.


Vraiment? Je me questionne. Je ne remets pas en question cette chaîne logique, mais parfois, oui, je me questionne. Puis, j'oublie ça.


Et après quelques semaines, quand je vois que mes efforts mènent à des notes bien en-dessous de la moyenne, mes questionnements reviennent.


J'observe mes parents. Je n'ai pas vraiment envie de devenir comme eux. Ils n'ont pas l'air heureux. Ils ne le diront pas. C'est comme un peu tabou. Mais pour tenter de justifier un bonheur (quasi inexistant dans leur vie), oh ça, ils en font des pieds et des mains!


Il reste que l'école, ça ne me tente pas trop. Et je n'ai pas parlé de tout ce cirque encore. En fait, ça ressemble plus à une prison ou à un laboratoire expérimental. Nous sommes des prisonniers ou des cobayes. Les profs et les directeurs sont nos bourreaux. Les travaux, les examens, toute cette matière à apprendre par coeur... Souvent, ça me dégoûte.


Au moins, je niaise dans la classe avec mes amis. Ça me détend.


En fait, je me rends compte qu'en ce moment, la seule raison pour laquelle je vais à l'école, à part qu'il le faut, c'est pour niaiser en classe. Quand j'étais plus jeune, j'aimais apprendre de nouvelles choses, je sentais que j'avançais et c'était assez satisfaisant et plaisant. Mais là, c'est devenu trop difficile. C'est trop lourd. Il y en a du stock! Toutes ces matières...


Je comprends les factures-du-futur, mais ai-je vraiment besoin de toutes ces connaissances et de ces compétences? Ce n'est pas un peu exagéré? Clairement, oui: mes parents ne sont même pas capables de m'aider dans mes devoirs parce qu'ils ne s'en rappellent pas! Donc, logiquement, ils n'en ont pas besoin, puisqu'ils payent leurs factures quand même!


Bref, ça devient frustrant à la longue. Et là, j'arrive à un point où ça me ronge de l'intérieur. Que faire?







2 Comments


Hummm... en attendant que le Ministère prenne en considération le fossé qui existe entre ce que les élèves aimeraient apprendre et ce qu'ils apprennent actuellement...

En attendant qu'il change la manière de transmettre cette matière... En attendant que les écoles s'adresse vraiment au fléau qu'est l'intimidation... Il faut choisir un tuteur génial qui sait s'adapter à l'élève comme Guillaume. :)

Like
Unknown member
Nov 03, 2021
Replying to

Wow merci Magali! Ça me touche beaucoup. Le but de cet article est de susciter la réflexion. J'apporterai éventuellement des pistes de solution. Merci de me soutenir.

Like
En vogue
À lire aussi
Par mots-clés
Suivez-moi!
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
bottom of page